696 billets et 970 commentaires jusqu'à maintenant

L'inaptitude humaine à prévenir

Notre premier ministre Stephen Harper parle d'environnement.

Un petite citation, bilinguisée par moi-même, qui me semble justifier les agissements du présent gouvernement fédéral.

Cette inaptitude de l'homme à prévoir – ou à prévenir – les conséquences à long terme est peut-être inhérente à notre espèce, modelée par les millions d'années où nous vivions au jour le jour par la chasse et la cueillette. Il se peut aussi que ce ne soit qu'un mélange d'inertie, d'avarice et de sottise encouragés par la structure de la pyramide sociale. La concentration du pouvoir au sommet des sociétés de grande envergure incite l'élite au statu quo; ils continuent à prospérer pendant les temps sombres, bien après que l'environnement et la population en général aient commencé à souffrir.

This human inability to foresee – or to watch out – long range consequences may be inherent to our kind, shaped by the millions of years when we lived from hand to mouth by hunting and gathering. It may also be little more than a mix of inertia, greed and foolishness encouraged by the shape of the social pyramid. The concentration of power at the top of large-scaled societies gives the elite a vast interest in the status quo; they continue to prosper in darkening times long after the environment and general populace begin to suffer.

Source: Ronald Wright, A Short History of Progress ,Toronto: Anansi, 2004, ISBN 0-88784-706-4, pp. 108-019

Aucun commentaire pour l'instant.

Réagissez