696 billets et 966 commentaires jusqu'à maintenant

Patrick Lagacé, n'est pas le Québécois le plus lu de toute l'histoire

Photo de Patrick Lagacé de Cyberpresse

Patrick Lagacé n'est pas le Québécois, selon toute vraisemblance, qui a été le plus lu de toute l'histoire.

Errata: Mon billet initial prétendait que Patrick Lagacé était le Québécois le plus lu de toute l'hisoire. Or, je me suis fourvoyé gravement dans mes chiffres. Patrick Lagacé a 1 000 000 de billets consultés par mois, pas par jour, supposition que j'avais faite dans la publication originale. Les calculs ont été ajustés en utilisant un facteur 30, en fonction de cette nouvelle donne.

Par lu, j'entends la somme du nombre de mots lus. On multiplie donc le nombre de mots par le nombre de fois qu'ils ont été lus.

Le blogue de Patrick Lagacé est fort probablement le plus populaire de la blogosphère québécoise. Il a un rang de 12 672 selon Technocratie. Par comparaison, le blogue techno de Bruno G est 4 fois moins influent, en position 48 801. Il est aussi à mon avis celui qui a la plus grande notoriété.

Du côté des publications québécoises sur internet, cela en fait certainement celui qui est le plus consulté.

Du côté de la littérature en format papier, le romancier Québécois le plus vendu serait Yves Beauchemin avec Le matou; traduit en 18 langues, ce livre aurait été vendu à 1 500 000 exemplaires.

Le matou, en format de poche, a environ 600 pages. Si chaque édition vendue a été lue 1 fois, cela fait un total 900 millions de pages lues (600x1 500 000).

Posons qu'un billet de Patrick Lagacé équivaut à une page du roman d'Yves Beauchemin.

Selon mes sources, Patrick Lagacé a 1 000 000 de billets consultés par jour mois. Si chaque billet consulté est lu, il faut donc 27 000 jours à Patrick Lagacé pour avoir un lectorat équivalent à Yves Beauchemin, c'est-à-dire 27 000 millions de lectures. 27 000 jours, c'est moins de 3 ans 73 ans. Or, Patrick Lagacé publie sur Cyberpresse depuis novembre 2006, c'est-à-dire depuis plus de 900 jours en date de publication de ce billet. S'il n'a pas déjà dépassé Yves Beauchemin, il le fera dans les prochains mois.

Tout ces calculs, même en considérant les approximations qui sont faites, m'amène à conclure que Patrick Lagacé n'est pas le Québécois le plus lu de toute l'histoire du monde. Ce serait plutôt Yves Beauchemin.

Mise à jour (3 septembre 2009) : Patrick lagacé parle de ce billet sur son blogue.

4 commentaires à « Patrick Lagacé, n'est pas le Québécois le plus lu de toute l'histoire »

  1. Mathieu
    27 août 2009 | 16:32

    Michel Tremblay peut-être? Il est lu et joué à travers le monde. En version traduite, évidemment, mais tout de même…

  2. 28 août 2009 | 15:17

    Il ne fausdrait pas oubier Bryan Perro et sa série Amos Daragon, aussi traduite en plusieurs langues et vendue au delà au million d'exemplaires. Je cherche les chiffres le plus récents, mais ça émascule M. Lagacé solide.

  3. Matéo
    30 août 2009 | 19:54

    On parle de Bruno G., mais quelles sont les statistiques de Bruno B. ?

  4. David
    31 août 2009 | 11:42

    Il faudrait faire un calcul qui implique tous les romans d'un auteur. Il y a des écrivains qui ont été plus prolifiques qu'Yves Beauchemin et dont plusieurs romans se sont biens vendus à l'étranger. Michel Tremblay et Anne Hébert par exemple. Par ailleurs, qu'est-ce que signifie être lu ? Un livre vendu est-il nécessairement lu ? Une pièce de théâtre jouée est-elle considérée comme lu à chaque fois ?

    Pour que ces calculs soient corrects et vrais, il faudrait aussi faire la proportion avec la population de l'époque où l'oeuvre littéraire ou journaliste est produite. Un auteur lu par un million de québécois en 1930 est beaucoup plus lu qu'un autre qui l'est par 1 500 000, mais en 2009. Le premier est lu par le tiers de la population, alors que le second l'est par un peu moins du 5e.

Réagissez