696 billets et 966 commentaires jusqu'à maintenant

Les 3 petits cochons, version Seconde Guerre mondiale

Le court-métrage d'animation Blitz Wolf est une version des trois petits cochons de 1942.

Il y vrai qu'à bien y penser, entre une maison de brique et une division d'artillerie, il n'y a pas à hésiter.

Ok Go

Oui, ce vidéoclip de 3 minutes 54 secondes est un plan-séquence:

Le making-of


Via le blogue d'URLer.tv
.

Le mot du jour: caviarder

caviarder: v. Censurer un texte en en supprimant les passages indésirables.

Exemple: Le bras de fer qui se joue à Ottawa au sujet des détenus afghans s'est raffermi hier: les conservateurs ont déposé à la Chambre quelque 2500 nouveaux documents relatifs au dossier, la plupart hautement caviardés. (Guillaume Bourgault-Côté)

ptaff.ca cité dans Le Soleil

La page soleil de ptaff.ca a été citée dans le quotidien de Québec Le Soleil, dans un article écrit par Jean-François Cliche et intitulé Éphémère équinoxe:

Ce printemps, la journée de 12 heures est arrivée mercredi dernier, soit trois jours avant l'équinoxe, d'après le simulateur du très beau site ptaff.ca, du physicien Miguel Tremblay; l'automne prochain, l'équinoxe aura lieu le 23 septembre à 3h09 du matin, mais la journée de 12 heures (12h01 plus exactement) arrivera deux jours plus tard, le 25.

Les gestes d'arbitre lors de l'appel des punitions

Vous n'êtes pas sans savoir que les séries éliminatoires arrivent à grands pas. Comme le bruit ambiant est parfois très fort lors de ces joutes, au point de ne pas bien comprendre ce qu'il se passe à la télévision, il est important de bien interpréter les gestes des arbitres.

Dans une optique d'éducation permanente de sa culture de hockey, qui n'est jamais assez grande, je vous propose une vidéo grâce à laquelle vous pourrez apprendre à quels gestes correspondent les principaux appels des arbitres de la Ligue nationale de hockey.

Tout comme les arbitres lors des vrais matchs, vous noterez que l'acteur a une intensité qui varie en fonction des appels, tout ceci afin de bien rendre le réalisme de ces moments d'intensités que sont les gestes des arbitres vers le marqueur officiel.

Merci à Louis pour la caméra et la narration.

500 billets sur HDLC

Les cup cakes de Moon-Hee

Ce billet est le cinqcentième à être publié sur le blogue Hors des lieux communs. Pour un gars qui n'avait même pas pensé au nombre de billets qui serait créé, le total de 500 me renverse.

Quelques mots sur cette aventure qui a commencé il y a presque 5 ans, en août 2005. Au départ, je croyais que HDLC allait être une continuité de mes activités sur ptaff.ca, ce qu'il est dans les faits. Ce que je n'avais pas prévu, c'est que de publier sur ce blogue m'amènerait à faire beaucoup de rencontres. Je pense aux gens de P45, d'URLer.tv, aux autres blogueurs, aux journalistes, et aux internautes en général qui, à un moment ou un autre, ont trouvé que les sujets abordés sur ce blogue, ou le ton, pouvaient être d'un intérêt quelconque. Enrichissement sur le plan relationnel, donc.

J'ai aussi appris, grâce à HDLC, que je pourrais arrêter de travailler demain matin et rédiger des billets à temps plein. La réalité ne cesse de m'étonner: j'ai toujours une pulsion intarissable pour investiguer, pour raconter, et ce blogue sert à catalyser cette énergie dans une forme qui se veut, autant que faire se peut, constructive.

Ce blogue sert également d'exutoire aux idées qui me tournent sans arrêt dans la tête. Lorsque l'on jette un oeil à tout ce qui s'est publié sur ce blogue jusqu'à maintenant, on a une bonne idée de la diversité de mes champs d'intérêt et préoccupations. Combien de fois ai-je envoyé à des amis une URL d'un billet déjà rédigé, dans lequel l'essentiel d'une thèse ou découverte y était résumé?

Je profite de ce billet pour remercier les autres auteurs qui ont contribué par leurs écrits à créer le corpus de HDLC: Yannick Lemieux, Patrice Levesque (l'édimestre!) et Lino Tremblay.

Plutôt que de se fixer un nombre de visiteurs ou de billets à atteindre, je vous propose de continuer, simplement, à partager mes connaissances et mon étonnement. Ce programme me semble assez intéressant et me motive à continuer un bon bout.

Allez, c'est reparti!

Journée-rencontre WebÉducation

Suite à l'invitation de Sylvain Carle, je participerai à la Journée-rencontre WebÉducation du ministère des Services gouvernementaux du Québec.

Ça se passe dans la ville de Québec, où je suis décidément appelé à me rendre de plus en plus souvent, jeudi prochain le 18 mars entre 9h30 et 16h30. Ma performance aura lieu de 10h à 10h45.

Ma présentation a pour titre Les standards ouverts comme politique du gouvernement du Québec. Je raconterai des histoires, heureuses et moins heureuses, qui ont trait aux standards ouverts, ferai un survol de ce qui se fait ailleurs dans le monde et expliquerai en quoi les bénéfices pour le Québec de l'adoption d'une telle loi.

Amis de Québec, c'est un rendez-vous jeudi prochain à l'Auditorium Daniel-Johnson, édifice Marie-Guyart au 1035, de la Chevrotière à Québec.

Mise à jour: On visualiser la présentation ici:
http://j.mp/collpubqc-vid2

Ça commence à 0:40:00 (il faut appuyer sur «play» en haut et amener la barre au temps
requis).

Miguel à Puno

Miguel à Puno from Iphigénie Marcoux-Fortier on Vimeo.

Tim Berners-Lee à propos du prochain web

Tim Berners-Lee, c'est le physicien qui a inventé le World Wide Web il y a 20 ans déjà.

Il a fait une présentation TED en février 2009 sur le prochain web.

Je vous invite à découvrir ce qu'il va se passer de fantastique sur le web dans les prochaines années. Ça vaut amplement son 16 minutes.

L'hypothèse Gaïa

La Terre

Un tremblement de terre a eu lieu aujourd'hui en Turquie:
http://news.bbc.co.uk/2/hi/europe/8554857.stm

Avec un troisième tremblement de terre qui fait des dégâts assez sérieux (Haïti, Chili et Turquie) l'hypothèse Gaïa, qui prétend que la Terre est tel un organisme vivant qui se défend contre les agressions et évolue selon les contraintes du milieu, devrait apparaître dans les médias de masse près de chez vous.

On va prétendre que c'est la Terre qui se défend contre l'agression faite par l'homme à l'environnement. Pourquoi cette année? À cause de l'échec de Copenhague. La coïncidence est trop forte pour ne pas être exploitée par certains illuminés et ça va bien passer dans les journaux.

C'est pseudoscientifique, assez moderne (postulé en 1970), controversé et juste assez nouvel-âgeux pour que ça ait une résonnance immédiate.

À suivre.

Page suivante »