696 billets et 966 commentaires jusqu'à maintenant

Montréal, tempête du 16 décembre 2007

On ne réalise pas toujours la signification réelle des informations météorologiques qui nous sont données. Comparons, pour le plaisir, ce que donne une image radar avec ce qu'il y a sur le terrain.

L'image radar de Montréal pour le 16 décembre 2007 à 16 UTC (11h, heure locale):

Image du radar de McGill pour le 16 décembre 2007 à 16 UTC

Toute suite après cette saisie d'écran, j'ai mis ma tuque, mes combines et mes bottes, et je suis allé faire une petite virée dans Villeray. Cliquez sur la photo pour l'avoir en plus haute résolution.


Premier arrêt, coin De Gaspé—Villeray, regardant Villeray dans la direction ouest. Le feu de circulation rouge que l'on distingue au loin est à environ 150 mètres. Le traîneau semble un véhicule particulièrement adaptée pour ces circonstances.


Deuxième arrêt, coin Villeray—St-Laurent, en regardant vers St-Laurent dans la direction nord. Remarque: les automobilistes passent quand même sur les lumières jaunes, même avec une visibilité pratiquement nulle et une adhérence vraiment en-dessous de la normale. Un manque de respect des éléments selon moi.


En plein milieu du parc Jarry. Ça ne paraît peut-être pas, mais c'est une photographie du champ centre d'un des terrains de baseball.


Vaillant tracteur qui déblait le chemin. Ça fait plutôt penser à quelqu'un qui essaierait d'écoper un lac avec une tasse, mais ça va toujours leur faire ça de moins à souffler.


Mise à jour: il a neigé aussi à Québec!

Soleil: flux solaire théorique maintenant affiché

En été, les journées sont non seulement plus longues, mais le soleil est également « plus fort ».

C'est ce que je voulais illustrer, ou plutôt chiffrer, en ajoutant le graphique du flux solaire maximal théorique quotidien parmi les graphiques produits sur la page de ptaff.ca consacrée au Soleil. Ce graphique présente l'énergie reçue lorsque le soleil est à son plus haut dans un ciel sans nuage.

C'est un calcul théorique, la formule provient de la librairie logicielle de physique d'Environnement Canada. Information prise, ces renseignements sont du domaine public, le soleil n'appartient à personne, j'en ai profité pour libérer ce code. Il peut être trouvé sur la page de mon ami finlandais Henrik Härkönen, un des milliers de contributeurs du code permettant de réaliser ptaff.ca.

L'unité du flux solaire est le Watt/m2, c'est à dire une quantité d'énergie par unité de surface. Lorsque le soleil est « fort », c'est parce qu'il y a beaucoup d'énergie qui nous arrive en plein visage. Lorsque l'on brûle du papier à l'aide d'une loupe, on concentre les rayons reçu du soleil sur une surface plus petite, d'où l'augmentation de l'énergie par unité de surface.

Rêvons un peu, le solstice d'hiver approche, quelle quantité d'energie recevrait-on si on était à Rio de Janeiro au lieu de Montréal. Environ 1150 Watt/m2 au lieu des 380 de Montréal. Trois fois plus d'énergie! Et il y a du soleil 13 heures par jour, au lieu des 8 heures et quelques de Montréal!

Flux solaire maximal, comparaison entre Montréal et Rio de Janeiro

Ça donne le goût d'aller dans le sud. L'hémisphère bien sûr, pas la direction.

Je vous laisse sur le vidéoclip de Laurent Voulzy, le soleil donne, toune parue lorsque j'avais 10 ans et que dont j'ai retenue le titre, preuve d'un intérêt précoce pour cette étoile.