696 billets et 966 commentaires jusqu'à maintenant

Petit essai sur le monothéisme

Un des principes importants en science est nommé principe de simplicité. Il stipule que, pour 2 explications différentes d’un phénomène, il faut toujours opter pour la plus simple.

Pourquoi, en occident, est-ce que les religions monothéistes (judaïsme, christianisme et islamisme) ont fini par éliminer, à toute fin pratique, les religions polythéistes?

Rappelons-nous l’homme primitif, celui que nous avons dans notre imaginaire. Il est un peu barbu, marche le dos courbé avec un gourdin à la main et communique essentiellement par des râles. Pour s’expliquer la diversité de la nature qui l’entoure, quoi de plus de normal que d’associer une divinité à chacune d’entre elles? Une pour le vent, une pour la mer, une pour les orages, etc. Viennent ensuite les histoires qui relient chacune de ces divinités aux autres, que ce soit par des liens filiaux, amoureux ou autres. Les différentes mythologies sont de vrais romans-savons si on y prête attention.

Mais le polythéisme a le défaut de permettre la multiplicité des explications pour un même phénomène. Chaque dieu vit avec d'autres dieux, et tout comme nous qui vivons avec nos semblables, cette cohabitation implique des compromis. Dans un cadre de polythéisme, il est difficile de mobiliser toute une population au nom d’un seul dieu. Les grands empires de l’époque antique (Égypte, Grèce, Rome) sont d’ailleurs des empires avec un homme comme autorité suprême. Le principe qui guide ces populations est la divinisation ou encore l’autorité de cette personne, et non l’obéissance à un ordre religieux.

Arrive alors le principe qu’il n’y a qu’un seul et unique Dieu, le monothéisme. Une seule entité expliquerait toute la nature, rejetant l’idée qu’il puisse y avoir d’autres dieux. Là on a un concept gagnant.

Il est possible de mobiliser toute une population avec une idée simple, surtout si elle permet de remplacer celles qui les précédaient en expliquant les mêmes phénomènes. Puisqu’il n’y a qu'un seul Dieu, il n’y a qu’une seule source de vérité. Ce sont les dogmes. L’homme peut dès lors s’approprier le pouvoir de la religion et modeler ces dogmes pour qu’ils soient conformes à ses objectifs. Il n’a plus à se confronter aux autres vérités provenant des autres religions. Dès lors, on peut rassembler les différents peuples au nom d’une religion et aller à la conquête de ceux qui ont un autre dieu, qu'ils soient monothéistes ou polythéistes. C’est ce qu’on fait les tenants du christianisme (les croisades) ou encore de l’islamisme (conquête musulmane).

Mais alors, pourquoi est-ce que le judaïsme, qui est lui aussi une religion monothéiste, n’a pas connu le succès du christianisme ou de l’islamisme? Le christianisme et l’islamisme sont basés sur l’histoire d’un seul homme, Jésus et Mahomet, respectivement. Par contre, les enseignements à la base du judaïsme proviennent de plusieurs personnages et sont repartis de façon un peu floue dans le temps. Ils seraient plutôt une transcription écrite de la culture orale de l’ancienne époque. Comme toute première ébauche, les détails n’étaient pas encore parfaitement réglés et il y avait place à l’amélioration. Améliorations qu'auront les versions 2 et 3 de l'implémentation du monothéisme: le christianisme et l'islamisme.