696 billets et 970 commentaires jusqu'à maintenant

Les journalistes en papier

Il y a une semaine aujourd'hui, Hugo Dumas pétait sa coche dans La Presse en publiant un billet empreint d'humeur et de nostalgie.

La blogosphère a réagi avec calme, de façon posée et surtout référencée (Steve Proulx, Martin Lessard, Mario Asselin, Patrick Dion, etc.). Tact que n'a pas eu le journaliste papier qu'est Hugo Dumas, illustrant par l'exemple que les arguments qu'il avance sont faux:

Ça s'appelle du reportage: dénicher des histoires, vérifier les faits, contre-vérifier les faits et les remettre en contexte.

Hugo, charité bien ordonnée commence par soi-même.

J'ai l'impression, curieusement, que la mort appréhendée, ou du moins la blessure sévère, que subit présentement les médias traditionnels (journaux et télévision) a un moindre effet dans la conscience collective que le téléchargement illégal de la musique sur internet.

Faut croire qu'il y a plus de gens qui écoutent de la musique qu'il y en a qui lisent les journaux.

2 commentaires à « Les journalistes en papier »

  1. yannick
    11 avril 2009 | 20:01

    Hugo Dumas ne comprend pas qu il peut y avoir de bons blogueurs et de mauvais blogueurs, de bons journaux et de mauvais journaux.

    Pour lui, tout journal est bon et tout blogueur est mauvais.

    bel exemple de pensée linéaire!

  2. 12 avril 2009 | 20:55

    Yannick a raison et il ne faut pas tout opposer. Je crois aussi qu'il faut donner le droit à Dumas de bloguer: c-à-d de donner son opinion, pas toujours fignolée… Ce n'était pas un article de journaliste.

    Vous faites bien de le signaler: la "conversation", que Dumas, en bon journaliste, n'a pas initiée, s'est tout de même faite dans le calme.

    Le plus dommageable pour sa crédibilité, et c'est pcq il porte le chapeau de journaliste aussi, c'est l'absence d'une réflexion approfondie ou de référence à des réflexions antérieures.

    Dans la blogosphère, cette réflexion est bcp plus poussée et plusieurs journaux ont déjà commencé à penser l'après. Je suis surpris qu'il ne parle pas davantage de réflexions sérieuses qu'il aurait pu avoir avec de pairs. J'ai peur même que de telles réflexions n'existent peut-être même pas.

    Ce qui en dirait long sur leur retard ici, si mon intuition est juste….

Réagissez