696 billets et 966 commentaires jusqu'à maintenant

Rose. La couleur des petites filles.

Rose. La couleur par défaut pour les vêtements des petites filles (0 à ? ans). J'avais déjà remarqué que le rose était la couleur plus que dominante pour vêtir les petites filles, mais c'est lorsque je suis passé, par hasard, devant le département des vêtements pour filles de 2-6x d'un magasin grande surface que l'uniformité chromatique m'a le plus marquée.

Constatez par vous-même.

Section pour fille de 2-6x d’une grande surface

Non, le bleu n'est pas la couleur dominante pour les garçons. Une analyse chromatique sommaire mènerait plutôt au noir. Quoi qu'il en soit, il semble qu'il n'y ait pas de couleur par défaut pour les garçons.

Section pour garçon de 2-6x d’une grande surface

Pourquoi une seule couleur pour les petites filles, le rose, et pour les garçons tout sauf le rose?

J'ai posé la question à une maman, et elle m'a répondu que si les petites filles étaient habillées en rose, c'est parce que les vêtements que l'on peut acheter pour les petites filles sont de cette couleur. Argument circulaire qui me convainc plus ou moins.

Est-ce le premier jalon de la représentation féminine, elles qui sont cantonnées dès leur plus jeune âge à une uniformisation sociale de leur image? Certes, il y a des images qui sont fortes aussi pour les garçons, on n'a qu'à penser aux petits camions avec lesquels ils jouent, mais il me semble que c'est plus dans l'action que dans la représentation. Un autre cliché des genres s'il en est un. L'homme fait, la femme est. Et ça commence à la naissance.

4 commentaires à « Rose. La couleur des petites filles. »

  1. 8 janvier 2010 | 9:24

    Le plus étrange que j'apprend de l'expérience de ma propre fille de 2 ans, c'est qu'il y a vraiment des trucs qu'elle aime "naturellement" sans que nous l'ayons nous-même exposé ou encouragé dans ce sens. Par exemple ; elle adore jouer à habiller et nourir ses toutous mais n'est pas intéressée par les activités plus physiques ou les camions.

    Être parent me force à moins comprendre certaines choses ;-)

  2. Stefan
    18 janvier 2010 | 12:34

    En tout cas, ma fille adore le rose, ça prend une bonne dose de négociations pour lui mettre une robe d'une autre couleur. De ce qu'on me dit, ce sont des goûts qui, pour la majorité, passent quand on vieillit.

    Pour ce qui est du manque de couleur préféré pour les gars, si je me base sur mon expérience, les garçons se foutent de ce qu'il porte alors que les filles y portent attention. Ce qui fait qu'on peut mettre n'importe quelle combinaison à un gars (donc ça devient le choix des parents), alors que les filles forcent les parents à choisir des choses au goût de la fille (d'où le rose).

    Et oui, il y a des différences entre garçons et filles, qui l'aurait cru.

  3. 18 janvier 2010 | 13:03

    De la naissance à quelques mois, la dite petite fille n'est pas dans la mesure de faire un choix de couleur. Or, on l'habille quand même en rose.

    Lorsqu'elle prend conscience du monde qui l'entoure, elle se rend compte qu'elle porte la plupart du temps du rose. Normal qu'à un âge de quelques mois elle veuille démeurer dans ce qu'elle connaît. Question d'identité. Un peu comme si on te proposait de porter un fez (chapeau turc). Tu refuserais parce que tu le trouverais ridicule, ne t'ayant jamais imaginé avec ce chapeau et ne voyant personne de ton groupe le porter. Or, ce couvre-chef n'est pas plus ridicule qu'un chapeau melon ou une casquette des expos.

    Contrairement aux préférences dans les activités physiques décrites par Alexandre, pour lesquelles je conçois qu'il y ait une différence entre garçons et filles, la couleur préférée des petites filles est à mon avis un fait culturel.

    Le rose n'est pas la couleur naturelle de la féminité. C'est par construction que l'on associe de cette manière. Cette association bleu-garçon et rose-fille date des années '20 et est un fait typiquement occidental (source).

    Différence innée entre garçon et fille, oui. Couleur naturelle reliée à chaque sexe, ou à un seul, j'en doute fort.

  4. Laurence Joly
    19 janvier 2010 | 6:00

    Pour compléter cette dicussion, je peux donner 2 exemples. J'ai une fille de 12 ans que je n'ai jamais habillé en rose lorsqu'elle était bébé et qui n'a jamais manifesté le moindre désir de porter du rose mais plutôt du bleu. A'inverse, ma seconde fille (6 ans), me réclame du rose et des robes de princesses et c'est vrai que lorsque je regarde les photos d'elle bébé, je l'ai sans doute plus habillée en rose… Il est vrai que 5 ans séparent mes 2 filles et qu'un vrai univers "culturel" a été créé au cours de ces cinq ans : films Barbie, omnipréscence de la licence "Disney Princess", etc.

Réagissez