688 billets et 964 commentaires jusqu'à maintenant

Québecor : géoblocage en Europe

En mai dernier, l'Union européenne adoptait un règlement en matière de protection de données personnelles. Le « Règlement général sur la protection des données », ou RGPD, a plusieurs dispositions importantes, mais surtout il s'applique à toutes les entreprises qui font affaire en Europe, que leur siège social y soit domicilié ou non. Vous avez d'ailleurs sûrement reçu des courriels d'une myriade d'entreprises, fin mai, début juin, indiquant que « notre politique de confidentialité a été mise a jour ». Ces entreprises désirant continuer d'opérer en Europe, une telle mise à jour était nécessaire afin de respecter le cadre réglementaire européen.

Tous les médias du Québec se sont d'ailleurs convertis à cette règle, de La Presse au Quotidien, en passant par RDS et le Huffington Post, permettant ainsi aux francophones d'Europe de consulter les journaux et magazines québécois en ligne. Tous? Non, car Québecor, n'ayant pas mis à jour sa politique, bloque l'accès à toutes ces publications sur le continent européen : le Journal de Montréal, le Journal de Québec, TVA nouvelles, TVA sports, etc. Lorsque vous tentez de consulter un de ces sites à partir d'Europe, vous voyez ce bandeau, où l'équivalent, s'afficher :

Géoblocage du Journal de Montréal et du Journal de Québec

Quand, à partir de Paris, l'animatrice de l'émission Kiosque de TV5 dit à Mathieu Bock-Côté « c'est ce que vous écriviez cette semaine dans le Journal de Montréal », on peut donc se questionner à savoir si elle, ou quelqu'un de son équipe l'a vraiment lu. À moins, bien sûr qu'ils ne reçoivent l'édition papier du Journal de Montréal à leurs bureaux à Paris, ce dont on peut raisonnablement douter. En fait, aucune rédaction d'Europe n'a accès aux articles de Québecor!

Certes, il existe des artifices technologiques pour contourner ce blocage (l'utilisation de VPN ou de Tor), mais seule une faible minorité d'internautes en a les capacités, sans parler de la patience et de la volonté requises pour installer une telle solution dans le but de consulter les médias de Québecor.

Cette absence de mise à jour de la part de cette entreprise est peut-être justifiée par l'absence de revenus publicitaires provenant d'Europe. Les publicités sont rarement pertinentes lorsque l'on consulte un site de nouvelles étranger : elles génèrent peu de clics et donc peu de revenus. Une mise à jour de toutes les politiques de confidentialité aurait potentiellement été onéreuse, alors que le géoblocage de l'Europe est une solution simple et rapide à mettre en place.

Ce faisant, Québecor prive la francophonie de toute l'Europe, mais elle prive par le fait même des Québécois en vadrouille des opinions des chroniqueurs et surtout d'un important corpus de nouvelles (surtout celles du CH!). Pour une nation comme le Québec, un tel rayonnement est important. Fait qu'envoye Québecor! Si le site du journal du Citoyen de Val d'Or – Amos est capable d'avoir une politique conforme au RGPD, toé aussi t'es capable!