687 billets et 961 commentaires jusqu'à maintenant

La bière Gros Cochon: une campagne de publicité du XXe siècle

Habitant à Montréal et étant utilisateur du transport en commun, j'ai été exposé dans les dernières semaines à de nombreuses publicités annonçant la « bière Gros Cochon ».

Autobus avec une publicité de la bière Gros Cochon

Discutant de cette publicité avec des amis lors d'un souper, nous en sommes venus à nous demander quelle pouvait bien être la brasserie qui distribuait cette bière. Puisqu'il n'y avait aucune information à ce sujet sur la publicité, nous supputâmes qu'une grande brasserie, Molson ou Labatt, était derrière cette bière et, voulant passer pour une microbrasserie, dissumulait son nom trop connu.

Faisant suite à notre conversation, mon édimestre préféré a fait une recherche sur le web, recherche dont il publia les résultats sur la ptafflist. Il n'y a aucune publicité ou information aisément disponible sur cette bière sur le web. Elle est distribuée par le groupe Geloso et la page où on présente les bières distribuées par ce groupe ne contient même pas d'image ou d'information sur la bière Gros Cochon, sans parler du fait qu'étant codée en flash(tm), toute l'information qu'elle contient n'est pas archivée par les moteurs de recherche.

Une campagne de publicité qui, de par son ampleur, a dû coûter très cher mais fait fi d'une source où une population importante va quérir de l'information : le web. La stratégie choisie pour cette campagne publicitaire en est une que je qualifie du XXe siècle, c'est-à-dire ignorant totalement le web.

Revers de la médaille, étant donné que nous avons publié sur la ptafflist le courriel de Wayne intitulé « Bière Gros Cochon », une simple recherche sur le web avec ces mots-clefs nous mène, comme premier résultat, vers cette page.


Résultats d'une recherche dans Google avec comme mots-clefs «Bière Gros Cochon»

Le comble, c'est qu'un abonné de la ptafflist ayant goûté à cette bière, on peut lire son commentaire dans le résumé texte de la page sous le résultat dans Google, à savoir que :

J'ai eu le "plaisir" de déguster cette bière samedi soir après le souper. Disons que la "Gros Cochon" n'a rien qui la fait ressortir du lot. …

Je me suis rendu compte des résultats de cette recherche dans Google en consultant les statistiques de ptaff.ca. Nombre de gens arrivaient sur cette page avec comme mots clefs «Bière gros cochon» ou d'autres variantes de ces mots-clefs. Ce n'est donc pas de la spéculation : il y a déjà des gens qui se sont posés la question et qui sont allés faire une recherche sur le web.

En suivant ce modèle de publicité, que je qualifierais sans hésitation d'obsolète, cette campagne a fait en sorte que quiconque recherche de l'information sur le web sur cette bière tombe, en premier lieu, sur le commentaire qui dit que cette bière

[…]n'est pas trop mal lorsqu'elle est froide mais carrément imbuvable (imho) lorsqu'elle est "semie-tablette"[…]

Un oubli, messieurs du marketing?

Note
: Je prédis que dans quelques jours, nous sommes le 28 juillet 2006, c'est ce billet qui sera le premier résultat dans les moteurs de recherche avec les mots-clefs «bière Gros Cochon», à moins d'une offensive «non-flash» du groupe Geloso.

Un commentaire à « La bière Gros Cochon: une campagne de publicité du XXe siècle »

  1. mohamed
    4 janvier 2009 | 4:15

    La Gros Cochon est sérieusement dégueulasse, ÉVITEZ-LA!!!

Réagissez