696 billets et 966 commentaires jusqu'à maintenant

La bière gèle à -2°C

La question m’apparaissait pourtant simple: À quelle température la bière gèle-t-elle?

Je me suis lancé sur internet, pensant que quelqu’un allait avoir une réponse précise à cette question. Ça a été plus difficile que prévu.

Je n’ai rien trouvé de précis, ni en français, ni en anglais. Je me suis donc rabattu sur ce que je savais, à savoir que l’alcool que nous buvons sous forme liquide est de l’éthanol. J’ai donc cherché la formule pour calculer le point de fusion d’un mélange de substance pure, sachant que l’eau gèle à 0°C et l’éthanol à -114°C. Je considérais que c’était de niveau CEGEP, du cours chimie des solutions.

Or, il s’avère que c’est plus compliqué qu’il n’y paraît. Je n’ai pas trouvé une formule pour calculer le point de fusion d'un mélange de deux substances pures, j’ignore même si ça existe (j'en doute). Je me suis donc rabattu sur une table de valeurs expérimentales pour le mélange eau-éthanol pour répondre à ma question.

Pour une bière à 5% d’alcool, une bière standard disons, le point de fusion, aussi connue sous le nom de « la température à laquelle ça gèle » est d'environ -2°C. Pour la vodka et autres nectars à 40% d’alcool, c’est plutôt autour de -23°C.

Conclusions

1- Ne pas mettre la bière dehors si la neige ne fond pas. La neige fond à 0°C, je sais, mais si elle ne fond pas, il y a plus de chance que la température soit sous -2°C qu’entre 0°C et -2°C. Il faut être prudent lorsqu’il est question de boisson.

2- Soyez lousse avec la vodka et autres liquides à 40% d’alcool. C’est assez rare qu’il fasse sous -23°C et, si c’est le cas, vous boirez celle-ci rapidement pour vous réchauffer l’intérieur. Elle n’aura pas le temps de geler.

De l'origine des mots hydrogène et technécium

J'ai un peu honte. Moi, qui s'intéresse à l'histoire des science depuis quelques années déjà, je peux vous expliquer d'où provient le nom du technécium, mais j'ignorais d'où provenait le mot hydrogène.

Représentation de l’hydrogène

Attention, ça va être un choc, le mot hydrogène vient de hydro et gène, c'est-à-dire qui donne naissance à l'eau. Simplement. Un mot qui paraît si savant et qui est pourtant si simple.

C'est notre ami Lavoisier (le gars du rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme) qui l'a nommé ainsi en 1783 parce que cette substance réagissait avec l'oxygène pour donner de l'eau:


2H + O = H2O

Représentation du technicium

Pour le curieux, le technécium se nomme ainsi parce qu'on ne le retrouve pas à l'état naturel sur notre planète Terre. C'est un mot dérivé du grec technetos qui signifie «artificiel». Cet élément a été découvert en 1937, ce qui est très tard si on considère sa position dans le tableau périodique.

Il est étonnant que cet élément soit artificiel, si on regarde le tableau périodique des éléments, on voit que les pointillés autour de l'élément 43 (Tc) sont l'exception. Tous les autres éléments autour sont en trait plein, indiquant qu'un gars, ou une femme, fâché pourrait sortir de chez lui et réussir à en trouver.