696 billets et 966 commentaires jusqu'à maintenant

Descendre l'escalier

Question: Pourquoi est-il plus douloureux pour les jambes de descendre un escalier que de le monter?

Cela semble effectivement contre intuitif: lorsque l'on monte un escalier, on fournit un effort alors que lorsqu'on le descend, nous n'en fournissons pratiquement pas. La différence entre les deux, c'est la transformation finale de l'énergie.

Lorsque l'on monte une marche, on transforme de l'énergie cinétique, fournie par nos muscles, en énergie potentiel: on est plus haut d'une marche à chaque pas.

Lorsque l'on descend une marche, on transforme de l'énergie potentielle en énergie cinétique, le mouvement vers le bas lorsque l'on descend, et cette énergie cinétique, une fois que l'on est rendu immobile sur la marche plus basse, est dissipée par notre jambe qui absorbe l'énergie. Cette énergie absorbée par la jambe est dissipée par sa déformation et par un dégagement de chaleur.

C'est cette déformation qui fait mal et qui n'est pas présente lorsque l'on monte un escalier.

2 commentaires à « Descendre l'escalier »

  1. yannick lemieux
    15 mai 2007 | 18:35

    tu auras l'occasion d en faire l'expérience a Baffin cet été.
    excellent billet, encore une fois.

  2. 16 mai 2007 | 2:10

    Une bonne partie de l'absorption du choc de la descente se passe dans les muscles de la jambe, ceux-ci stabilisant les articulations lors de l'impact, qui sinon recevraient presque toute l'énergie cinétique.

    Mais attention, monter et descendre des marches ne constituent pas des exercices symétriques. Ne sous-estimons pas l'importance de la flexion de la jambe et de la durée du transfert d'énergie comme vecteurs de douleur : lorsqu'on monte un escalier, on fléchit la jambe d'en haut et le transfert d'énergie s'effectue progressivement; lorsqu'on descend, la jambe d'en bas demeure raide et le transfert d'énergie se passe en un clin d'oeil.

Réagissez