696 billets et 966 commentaires jusqu'à maintenant

La pensée linéaire

La pensée linéaire consiste à proposer comme réponse à toute problématique la solution du premier degré: la ligne.

Prenons un exemple visuel pour illustrer cette pensée. Si des points sont disposés comme ceci:

Points sur un graphique

la pensée linéaire propose la solution suivante comme relation entre les points :

Ligne droite sur les points

Le succès de la pensée linéaire tient à la simplicité de la solution, la ligne, plutôt qu'à sa capacité à expliquer les observations.

Quelques exemples de la pensée linéaire à l'oeuvre:

La pensée linéaire est l'ami des politiques de droite. Elle permet de convaincre rapidement avec peu de moyens: tout le monde sait ce qu'est une ligne. Les tenants d'une solution plus complexe, les lignes courbes, se doivent d'allier savoir et pédagogie pour accoter le penseur linéaire. Celui-ci n'a qu'à défendre une seule façon de penser, d'expliquer le monde. Sa solution tient de la réaction épidermique plus que de la réalité. Ses chances de succès sont plus grandes lorsque le temps ou l'espace d'argumentation est réduit.

Poussée à l'extrême, la pensée linéaire est la base de la démagogie: les formules directes et lapidaires se doivent d'être simples et courtes, elles ne peuvent être complexes.

La pensée linéaire n'est pas toujours erronée. Il se peut que la ligne soit la solution.

Dans les cas où la ligne n'est pas la solution, les tenants d'une solution adverse se doivent d'être des experts du sujet, de défendre la solution alternative sous plusieurs angles et surtout bien cerner la problématique visée.

La réalité est l'allié de la vérité. Le défi consiste à bien l'expliquer.

5 commentaires à « La pensée linéaire »

  1. yannick
    18 février 2009 | 6:58

    Autre exemple: La pensée linéaire a bien fonctionné pour l'administration Bush, donc nécessairement toutes les gens de droite appliquent la pensée linéaire.
    C'est un pas immense que je ne suis pas prêt a franchir.

    Il ne faut pas confondre un courant particulier pour la règle générale. Au lieu de dire:"la pensée linéaire est l'amie des gens de droite", je dirais: "La pensée linéaire est l'amie des politiciens voulant prendre le pouvoir a toux prix."

    On peut facilement imaginer la Gauche utiliser la pensée linéaire et les exemples sotn nombreux. Le premier qui me vient en tête: Si il n'y avait pas d'armées dans le monde, il n'y aurait plus de guerre.

    On s'entend par contre sur le point que la pensée linéaire est habituellement l'alliée des gens simples.

  2. Pierre Lachance
    18 février 2009 | 8:26

    Bonjour,
    Yannick vient de trouver un peu de penser linéaire dans votre billet M. Tremblay.

    Si je résume votre billet: Tout ce qui n'est pas à gauche manque de profondeur, d'analyse. Si on est à gauche, tout ce qu'on dit est vraiment réfléchi et sensé.

    Assez linéaire non? Ce qui n'est pas votre habitude par contre.

    Au plaisir.

  3. 18 février 2009 | 9:14

    Merci pour le compliment Pierre.

    Le commentaire de Yannick est justifié. J'utilise une simplification dans mes exemples. Je m'en confesse.

    La section commentaire existe justement pour ce genre de critique, elle a été utilisée à bon escient.

    Si mon argumentation peut être utilisée contre moi-même, c'est parfait. J'en conclue que ma pensée à quand même été comprise, fut-elle exprimée de manière imparfaite.

  4. yannick
    18 février 2009 | 11:50

    Le fond du billet de Miguel est excellent et tout a fait a propos. Il touche un phenomene que l on voit de plus en plus dans notre societe: la sur-simplification des problemes et enjeux. Il n'y a rien de plus agacant.

    Internet permet a plus gens de lire sur bien des sujets, mais habituellement ils n'effleurent que la surface.

    Si ca continue, Twitter vas nous expliquer la crise economique et nous proposer des solutions. En moins de 140 caracteres svp! Plus ca serait trop long a lire.

    Le champion de la pensee lineaire au Quebec? Richard Martineau?

  5. Pierre Lachance
    18 février 2009 | 15:50

    En effet Miguel, ta pensée a été comprise selon moi.

    M. Yannick, je ne lis pas suffisamment M. Martineau pour lui offrir mon vote, mais j'observe une tendance à la linéarité dans les média en général. Il faut faire bien de la recherche (dans les média) pour combattre la linéarité devenu (ou sur le point de le devenir) la norme. On donne 7 secondes à une personne - politicien- pour exprimer son idée, un peu comme les 140 caractères de Twitter. Ce qui ne peut que mener qu'à la ligne droite.

    Bon, je m'arrête ici même si mon propos manque de courbe ;o)

    Au plaisir.

Réagissez