695 billets et 966 commentaires jusqu'à maintenant

Les Subversifs répond aux questions sur Léo Major

Le Réduit de Léo Major

Une première boisson alcoolisée a été nommée en l'honneur du guerrier Québécois Léo Major. Le microdistillateur Les Subversifs de Sorel-Tracy ont en effet nommé leur spiritueux en faisant référence à des personnages historiques du Québec, dont leur « réduit » qui se nomme « Le Réduit de Léo Major ».

M'intéressant à ce héros méconnu depuis de nombreuses années, j'ai contacté Les Subversifs qui a aimablement accepté de répondre à mes questions sur leur produit.

1.Comment avez-vous connu Léo Major?

Nous voulions changer l’image et les noms de nos produits pour les rendre plus proches de notre histoire, celle du Québec. Nous avons étudié différentes options et nous avons choisi de rendre hommage à des personnages qu’ont été subversifs à leur époque et un peu ou complètement oubliés. Lors de notre recherche dans l’histoire, l’histoire du soldat Léo Major nous a vraiment interpellés.

2.Dans le domaine militaire, un ​réduit est une fortification​. Pourriez-vous nous expliquer de quoi il s'agit lorsqu'on dans le domaine des eaux-de-vie?

Lors de l’élaboration du sirop d’érable, on appelle le Réduit, le liquide entre l’eau d’érable et le sirop d’érable. La tradition des cabanes à sucre familiales veut que pendant la chauffe dans l’évaporateur, on offre aux convives, un verre de Réduit chaud, mélangé avec un peu de gin. Je suis content d’apprendre qu’il a une signification aussi dans le domaine militaire.

3.Comment avez-vous décidé d'opter pour Léo Major comme nom pour votre réduit?

Cette liqueur de gin et sirop d’érable, c’est une boisson typique du Québec qui peut dépasser nos frontières, un peu comme Léo Major.

4.Avez-vous eu des rétroactions depuis le changement de nom?

Dans le cas de Léo Major, ç’a été très positif.

5.Comme suggérez-vous de boire cette liqueur?

Tel quel, froid, sur glace ou chaude.

6. Où les amateurs peuvent-ils se procurer le Réduit de Léo Major?

Dans presque toutes les succursales de la SAQ au Québec.

7.Comptez-vous rendre hommage à d'autres héros militaires de notre terroir?

Notre critère pour les personnages est d’avoir fait partie de notre histoire, d’avoir été oublié et d’avoir été subversif.

8.Avez-vous un message pour les admirateurs de Léo Major?

Continuer à lui rendre hommage et surtout de ne pas l’oublier, ainsi que tous les autres combattants qu’ont défendus les gens et nos valeurs.

Léo Major honoré à Montréal?

Billet originalement publié sur le Huffington Post.

À l'occasion des 70 ans de la libération de la ville néerlandaise de Zwolle par le Québécois Léo Major, la ville de Montréal doit saisir cette occasion afin d'entamer la procédure pour nommer une rue en son honneur.

Rue Léo Major

Le 14 avril 2015, la ville de Zwolle au Pays-Bas soulignera les 70 ans de sa libération de l'occupation nazie. C'est un soldat québécois qui, à lui seul, a chassé les nazis de Zwolle pendant la nuit du 13 au 14 avril 1945. Léo Major a, pour cet exploit inégalé dans l'histoire militaire moderne, reçu la médaille de conduite distinguée, seconde plus haute distinction du Commonwealth.

Comme chaque année, des fleurs seront déposées au pied du mémorial de guerre de Zwolle, érigé en mémoire de tous ceux tombés pour la libération de cette ville en 1945. L'Unifolié sera hissé pour commémorer les libérateurs, en particulier le « premier libérateur canadien Léo Major ».

En 2008, lors du décès de Léo Major, les Pays-Bas ont mis le drapeau de leur pays en berne. Au Québec, au même moment, le Journal de Montréal était le seul journal francophone à mentionner son départ en publiant un simple entrefilet. Aujourd'hui encore, l'exploit de Léo Major reste inconnu des Québécois.

Le programme scolaire au Québec couvre les deux Guerres mondiales en soulignant essentiellement la conscription imposée aux Québécois, ignorant les faits d'armes de nos soldats ayant combattu outre-mer. Il est temps que nous nous appropriions notre passé militaire, notamment en reconnaissant nos héros de guerre comme Léo Major.

Une ville des Pays-Bas commémore annuellement l'acte de bravoure d'un de nos compatriotes alors que rien n'existe dans la ville où il a grandi pour souligner ses exploits. En juin 2014, le Comité de toponymie de Montréal a ajouté le nom de Léo Major dans la banque prévisionnelle de toponymie. Montréal a ainsi toute la latitude pour suivre l'exemple de la « Leo Majorlaan » de Zwolle. Alors, à quand la rue Léo Major?

Rue Léo Major à Zwolle

Une rue « Léo Major » à Montréal?

Rue Léo Major

La Ville de Montréal peut maintenant nommer une rue en l'honneur du héros de guerre Léo Major. En effet, suite à la démarche entreprise par M. Christian Élie Fournier, le Comité de toponymie de Montréal a accepté le 12 juin 2014 d'ajouter le nom de Léo Major dans la banque prévisionnelle de toponymie. Cependant, cela ne garantit pas son emploi pour la dénomination d'un lieu de la Ville de Montréal.

Ayant grandi sur la rue Frontenac dans le quartier du Centre-Sud à Montréal, Léo Major a joint les rangs du régiment de la Chaudière, a participé au débarquement de Normandie, à la bataille de la Normandie, ainsi qu’à la libération de la Belgique et de la Hollande. Ses faits d’armes incluent la libération à lui seul de la ville de Zwolle aux Pays-Bas pendant une nuit d'avril en 1945, la capture de 93 prisonniers de guerre pendant une patrouille à la bataille de l'Escaut (1944) et le maintient avec 18 hommes de la colline 355 contre des centaines de Chinois durant la guerre de Corée (1950-53).

Avenue de la ville de Zwolle nommée en l

Léo Major est l'un des trois seuls soldats du Commonwealth britannique, et le seul Canadien à avoir reçu deux Médailles de conduite distinguée (Distinguished Conduct Medal) et le seul soldat à les avoir reçues dans deux guerres différentes. Une avenue importante de la ville de Zwolle a été nommée en son honneur : « Avenue Léo Major - Premier libérateur canadien de Zwolle (1921-2008) » .

En ce 100e anniversaire du déclenchement de la Première Guerre mondiale et ce 70e anniversaire du débarquement de Normandie, voilà une occasion parfaite pour le maire de Montréal et de l'arrondissement Ville-Marie de rendre hommage à tous ces héros de guerre québécois qui, comme Léo Major, sont honorés en Europe, mais méconnus sur leur terre natale.

Bientôt une rue Léo Major à Montréal?