696 billets et 970 commentaires jusqu'à maintenant

Crise de la conscription au Québec - 1944

En ce 11 novembre, quoi de plus approprié que de publier un court billet sur un sujet touchant notre histoire militaire.

J'aimerais, plus particulièrement, discuter de la crise de la conscription au Québec, qui a eu lieu en 1944. Je trouve que l'on entend toujours un seul côté de l'histoire, c'est-à-dire le côté que les méchants anglais sont venus chercher de force les pauvres bucherons Québécois dans leurs foyers. Voyons donc les faits.

Je dois tout d'abord dire que l'idée de la conscription ne m'enchante guère et qu'à l'époque j'aurais probablement été contre. Mais il est très difficile avec nos yeux de 2005 de juger les actions des gens en 1944, engagées dans une guerre terrible qui a fait probablement plus de 50 millions de morts à l'échelle de la planète. Jusqu'à 1944, l'armée canadienne n'était composée que de volontaires (la seule armée du genre de toute la 2e guerre mondiale!). Mais, après les dures campagnes d'Italie et la bataille de Normandie, l'armée canadienne commencait cruellement à manquer de soldats, particulièrement au sein des unités de combat. En 1942, le gouvernement avait fait un plébicite (référendum) afin de demander au peuple Canadien de le relever de sa promesse du début de la guerre, qui disait que le Canada allait seulement avoir une armée de volontaires. Le référendum fut accepté au ROC et connu une forte opposition au Québec. On a tout de même attendu 2 ans avant d'avoir recours à la conscription, et ce, seulement après la bataille de Normandie (6 juin 1944 - 25 aout 1944). Soit dit en passant, cette bataille a connu des ratios de pertes comparables aux terribles offensives de la 1ere guerre mondiale.

Mais qu'est-ce qu'il est arrivé de ces conscrits? C'est là que je suis décu de nos services d'informations et d'éducation, car on en parle jamais. Bien qu'on ait conscrit des centaines de milliers de jeunes hommes, on en envoya seulement 13 000 en Angleterre, dans des cantonnements. Et la plupart de ces jeunes étaient déjà membres de la Réserve (initialement seulement prévue pour la défense du pays). De ces 13 000, seulement 2663 furent envoyés au front. Et de ces 2000 hommes, à peine 69 furent tués. Voilà les chiffres. Dans nos écoles et nos universités on parle souvent de cette terrible crise de la conscription et du fait que le gouvernement a envoyé des milliers de jeunes vers leur mort. La vérité c'est que seulement 69 morts sur 42 042 tués au combat furent des conscrits. Je n'ai malheureusement pas le nombre de blessés conscrits, mais le nombre total de blessés canadiens s'élève a 53 145, pour la seconde guerre mondiale.

Sans poser de regard sur la nécessité ou l'inutilité de la conscription, voilà des chiffres que j'aimerais voir plus souvent dans les livres d'histoires.

Références:
http://en.wikipedia.org/wiki/Conscription_Crisis_of_1944
http://www.infoplease.com/ipa/A0004619.html

6 commentaires à « Crise de la conscription au Québec - 1944 »

  1. Wayne
    1 juin 2007 | 9:38

    Word ! J`get pas what so ever ton point de vue, so please fait cecitte valoir quelque chose car j`aimerais repondre ma question du projet d`histoire, so fuck pu around pis met des vrais faits.

  2. Yannick Lemieux
    1 juin 2007 | 16:00

    Sur quel faits en particulier voulez-vous en connaitre davantage?

    Mon billet a un sujet bien particulier: c'est à dire que je veux démontrer que la conscription n'a pas envoyé des milliers de gens à la mort, mais bien seulement une soixantaine.
    Votre travail d'histoire concerne peut-être une toute autre question. Mon billet n'a pas la prétention de répondre à la question de votre travail d'histoire

    Ceci n'est pas un billet anti ou pro conscription, seulement des "faits" comme vous le dites si bien. C'est à dire des statistiques sur le nombre de conscrits envoyés en Angleterre et le nombre de conscrits tués au combats.

    Quand vous dites: "mets des vrais faits", ca laisse croire aux lecteurs que mes statistiques sont fausses ou ne sont pas des "vrais faits".

    Si vous avez des statistiques différentes concernant le nombre de tués ou de conscrits envoyés en angleterre, svp, partagez-les et faites mon éducation.

  3. Dav
    2 octobre 2007 | 11:34

    Sait-tu au moins pourquoi que le fédéral a utiliser la conscription si tard contrairement au autre pays que je n'ai aucune idée de quelle sorte d'homme elle été constituer. Il a fait ça pour une seul raison, avoir une bonne image de son parti envers le Québec et en même temps plaire au anglais. Si nous aurions pas été la, surment que des milliers de canadien conscrit serai mort. oubli pas que en 1917 ça a pris plusieurs a année au conservateur pour se rebatire et les libéraux ne voulait pas refaire la même gaffe. Oublie pas non plus que c'est A NOUS, QUÉBECOIS, qu'il a fait la promesse de ne pas passer la conscription. Il a pourtant demander a TOUT les canadien s'il pouvait renier sa promesse qu'il NOUS avait fait. Un exemple, je te promet quel que chose mais je demande a 5 personne(y compris toi) si je peux renier ma promesse car ma mêre(british) ma demander quel que chose.

  4. Yannick Lemieux
    2 octobre 2007 | 17:26

    Vous soulevez des questions que je ne débat aucunement ici. La question sur la légitimité de la conscription est débattue amplement dans les livres d'histoires. Je n'ai pas la prétention d'adresser cette problématique.

    Je tenais simplement a porter à l'attention de tous un fait oublié dont aucun livre ne fait mention.

    Les débats politiques ne sont pas le sujet de ce billet.

  5. mathieu
    25 octobre 2008 | 18:30

    Merci pour les statistiques M. Lemieux, c'est intéressant. Mais j'écris ici un commentaire seulement pour demander à "Wayne" s'il n'y aurait pas un autre endroit ou je pourrais lire des mots écrit de sa plume. Je viens de montrer le mémo écrit en réaction au billet à toute la maisonnée et nous en raffolons! "Wayne", vous feriez pâlir le député de Papineau s'il savait à quelle point vous le supplantez.

  6. cossette j-l
    16 juin 2010 | 20:16

    en 1944 j'avais onze ans et à l'école st-paul de viauville à Mtl. j'ai été conscrit,deux bataillons
    ont été formés à cette école.nous ,c'était l'armée
    de terre..à chomédy de maisonneuve, c'était l'aviation et à l'école baril, c'était la marine
    nous ,on faisait de la drill après la classe de
    temps à autre par petit groupe nous allons pratiquer le tir au sous-sol du bain public sur le blvd. Morgan..nous avions été habillé été/hiver
    par le gouvernement .

Réagissez