696 billets et 966 commentaires jusqu'à maintenant

La fuite de la glace arctique

Il n'y a pas seulement l'augmentation de la température de l'air qui fait fondre la banquise arctique, les vents et les courants marins ont aussi un rôle à jouer. Moins bien compris, ils pourraient avoir une influence plus grande que prévue.

Voici un film tiré de l'article Variations in the Age of Arctic Sea-ice and Summer Sea-ice Extent de Ignatius G. Rigor. Il s'agit de la couverture de glace de l'océan arctique entre 1979 et 2007. La couleur représente l'âge de la glace, plus c'est blanc, plus la glace est vieille. Les points rouges représentent les trajectoires de bouées dérivantes.

On constate que la couverture de glace diminue énormément dans les dernières années. La fuite de glace dans le coin inférieur droit se situe entre le Groenland et Svalbard.

Au mois de septembre dernier (2007), la banquise arctique a atteint un niveau minimal record depuis que l'on a des données sur son étendu. Il ne faut pas être surpris si la disparition de la couverture atteint encore un nouveau record au mois de septembre prochain.

Plus d'info: ptafflist

2 commentaires à « La fuite de la glace arctique »

  1. Yannick
    29 janvier 2008 | 18:08

    On parle beaucoup du fait que la banquise du Nord devient plus petite.
    Pourquoi parle-t-on moins du fait que la banquise du sud augmente?
    http://www.gsfc.nasa.gov/topstory/20020820southseaice.html

    Mais au fond j'imagine que c'est un mal pour un bien, car cet argument servirait a ceux qui veulent nier le réchauffement climatique.

    Quand même, pour les gens sérieux que nous sommes, c'est tout de même décevant que les événements météo et climatique soient dépendants des modes.

  2. 29 janvier 2008 | 18:31

    Tu tires toi-même la conclusion qu'un réchauffement global entraînerait la diminution des glaces de l'Antarctique et que, inversement, si les glaces de l'Antartique augmente superficie, il n'y a donc pas de réchauffement climatique. Tu travailles fort avec peu d'implications.

    Or,

    All of the models, and the observations, have the central parts of Greenland and Antarctica growing faster because of global warming. This is a consequence of warmer air holding more moisture, thus increasing snowfall.

    Source: The Blue Marble

    N'oublie pas que l'utilisation du casque a fait exploser le nombre de blessures à la tête durant la première guerre mondiale.

Réagissez