696 billets et 966 commentaires jusqu'à maintenant

De Miami à Québec: Daytona Beach, FL

Vu d’une entrée de tente avec une roue arrière de vélo, du gazon et une canette de boisson énergétique

De Miami à Québec est une série de 10 courriels écrits par Lino Tremblay lors de son périple en vélo entre ces 2 villes. Vous pouvez consulter la série complète des billets.

Daytona Beach, FL est le premier billet de la série.

Date: Mardi 14 avril 2009 18:23:55 -0400
Sujet: Daytona Beach, FL

Bonjour tous,

Après mon départ de Miami Beach dimanche matin, je suis arrivé à Daytona Beach tantôt. Je vous laisse calculer les distances, mais je peux vous dire que je roule 6-7h et que je prends une assez bonne dose de Gatorade et mes 300-400 mg de caféine chaque jour.

Jusqu'à maintenant les conditions sont assez bonnes et le vent aide pas mal. Je pousse le plus possible (sans me tuer non plus), car je sais pas à quoi les conditions vont ressembler plus au nord, mais je ne ressens pas encore de fatigue. Ça se pourrait que j'arrive plus bronzé, mais ca ne sera pas égal!

Aujourd'hui, je me suis pris une vraie chambre d'hôtel, car je suis pas encore habitué à ne pas prendre de douche et mettre les mêmes vêtements de vélo deux jours de suite (mais je dois avouer que j'ai bien aimé prendre mon bain dans l'océan hier!). Hier, j'ai dormi sous les palmiers, au son de la mer à 150 m (mais pas accessible car la forêt était trop touffue, mes tibias tout grafignés en témoignent), du vent dans les arbres, des oiseaux, des grenouilles et la route à 100 m.

Je viens de traverser un bout de la Floride rurale, avec les orangers et les shacks. Ca ne ressemble pas du tout à Miami où la pointe qui longe une bonne partie de la côte sud-est de la Floride, où y a plein de manoirs appartenant à du monde qu'on sait pas ce qu'ils font dans la vie (en plus c'est loin de toutes les grandes villes) et aucun pauvre.

Si tout se passe comme prévu, je devrais quitter la Floride après-demain.

L.

Pièce jointe:

Billet suivant: Sud de la Géorgie

Aucun commentaire pour l'instant.

Réagissez