697 billets et 971 commentaires jusqu'à maintenant

Précipitation de neige à Montréal, observations et climatologie

Je me permets de recopier ici le commentaire de Jean-François qui répondait à celui de Matthias. sur le billet intitulé Climatologie de la neige au Québec.

Il y est question de l'abondance des précipitations de neige que nous connaissons cette année au Québec, plus particulièrement à Montréal. Le premier lien présente les observations pour les accumlations de neige pour l'hiver courant et le deuxième lien un graphique avec les accumulations historiques de neige pour chaque hiver depuis 1939.

À conserver dans ses signets, c'est certain que la question va revenir d'ici la prochaine semaine, le prochain hiver, la prochaine année, la prochaine décennie…

Salut Matthias,

Les chiffres officiels (en date d’aujourd’hui): Depuis le début [de] l’hiver 2007-08, Montréal a recu près de 260cm.

Si on fait le compte pour l’an 2007, donc de janvier à décembre, on arrive à “seulement” 320cm à Montréal. J’ignore d’où provient le 400cm…

Tu peux suivre l’évolution des accumulations de neige pour Montréal pour l’hiver en cours sur ce site: http://www.criacc.qc.ca/climat/suivi/quotidien/YUL_suiviClimatDly_f.html

Pour mettre les choses en perspectives, voici un graphique des accumulations de neige par hiver à Montréal depuis 1941 (les chifres pour l’hiver en cours n’ont pas été mis à jour): http://people.sca.uqam.ca/~caron/sommaires/neige.htm

Salutations,

Jean-François

Des nombres pour vos futures conversations enneigées!

Climatologie de la neige au Québec

Le moment me semble bien choisi pour s'attarder un peu sur la climatologie de la neige qui nous tombe, en moyenne, dessus.

J'ai fait le tour de la carte Chutes de neige de l'Atlas du Canada.

Puisque la Couronne me le permet, j'ai fait quelques saisies d'écran ne montrant que le Québec sur la carte, histoire de vous économiser du travail et une navigation inutile.

Commençons d'abord par la quantité de neige que nous recevons habituellement dans une année:

Chute de neige moyennes annuelles

On voit que le sud du Québec se divise en 2 zones. La première est délimitée par la vallée du St-Laurent, jusqu'à la ville de Québec, la vallée de l'Outaouais et la vallée du St-Maurice. Cette zone reçoit entre 100 et 200 cm de neige par année. Le reste du sud du Québec est beaucoup plus enneigé habituellement, environ le double de la quantité de précipitation solide soit entre 200 et 400 cm.

L'épaisseur maximale de neige au sol. C'est la Côte-Nord, la Gaspésie et Charlevoix qui ont le plus de neige au sol au Québec.

Épaisseur maximale de neige au sol pour le Québec

En rafale, l'épaisseur médiane de neige au sol à diverses date.

15 novembre
Climatologie de l’épaisseur de neige au sol pour le 15 novembre
Montréal: 0 cm
31 décembre
Climatologie de l’épaisseur de neige au sol pour le 31 décembre
Montréal: 30 cm
15 février
Climatologie de l’épaisseur de neige au sol pour le 15 février
Montréal: 50 cm
31 mars
Climatologie de l’épaisseur de neige au sol pour le 31 mars
Montréal: 0-10 cm

Et finalement la date médiane de la disparition de la couverture de neige. On devrait voir nos dernières traces de neige quelque part entre le 1 avril et le 1 mai.

Date médiane de disparition de la couverture de neige

Ha, Montréal l'hiver!

Bonne année!

Montréal, tempête du 16 décembre 2007

On ne réalise pas toujours la signification réelle des informations météorologiques qui nous sont données. Comparons, pour le plaisir, ce que donne une image radar avec ce qu'il y a sur le terrain.

L'image radar de Montréal pour le 16 décembre 2007 à 16 UTC (11h, heure locale):

Image du radar de McGill pour le 16 décembre 2007 à 16 UTC

Toute suite après cette saisie d'écran, j'ai mis ma tuque, mes combines et mes bottes, et je suis allé faire une petite virée dans Villeray. Cliquez sur la photo pour l'avoir en plus haute résolution.


Premier arrêt, coin De Gaspé—Villeray, regardant Villeray dans la direction ouest. Le feu de circulation rouge que l'on distingue au loin est à environ 150 mètres. Le traîneau semble un véhicule particulièrement adaptée pour ces circonstances.


Deuxième arrêt, coin Villeray—St-Laurent, en regardant vers St-Laurent dans la direction nord. Remarque: les automobilistes passent quand même sur les lumières jaunes, même avec une visibilité pratiquement nulle et une adhérence vraiment en-dessous de la normale. Un manque de respect des éléments selon moi.


En plein milieu du parc Jarry. Ça ne paraît peut-être pas, mais c'est une photographie du champ centre d'un des terrains de baseball.


Vaillant tracteur qui déblait le chemin. Ça fait plutôt penser à quelqu'un qui essaierait d'écoper un lac avec une tasse, mais ça va toujours leur faire ça de moins à souffler.


Mise à jour: il a neigé aussi à Québec!

Hauteur des précipitations observées pour la tempête du 14 février 2007 au nord-est de l'Amérique du Nord

Cliquez sur la figure ci-bas pour visualiser les précipitations accumulées sur 24 heures observées au sol pour la journée du 14 février 2007. Toutes les valeurs sont en centimètres.


Vérification 24h du modèle régional d'Environnement Canada pour la précipitation accumulée sur 24 heures pour la journée du 14 février 2007

Les nombres correspondent aux observations aux stations météorologiques. Les zones ombragées correspondent aux prévisions d'accumulation sur 24 heures du modèle d'Environnement Canada. Les valeurs des zones ombragées correspondent aux accumulations suivantes, de l'extérieur (Nouveau-Québec, Ontario) vers l'intérieur (fleuve St-Laurent):

  • 0 à 1 cm
  • 1 à 5 cm
  • 5 à 10 cm
  • 10 à 25 cm

Les 10 plus grosses tempêtes de neige de Montréal

Au lendemain de la plus grosse tempête de l'hiver à Montréal cette année (2006-2007), avec un décevant 15 cm d'accumulation de neige, regardons un instant les 10 plus grosses tempêtes de neige qu'a connu Montréal (station d'observation de Dorval, CYUL) depuis 1953.

Position Jour(s) Mois Année Accumulation (cm)
1 26-28 Décembre 1969 58,9
2 16-17 Février 1954 57,9
3 22-23 Mars 2001 50,2
4 26-27 Mars 1955 49,3
5 3-4 Mars 1971 47,0
6 13-14 Mars 1993 43,0
7 16 Décembre 2005 41,2
8 23-25 Février 1994 41,0
9 14-16 Janvier 1999 40,0
10 12-14 Février 1993 36,2

Quelques remarques:

  • La tempête du siècle, celle de 1971, n'est pas celle qui arrive en premier mais bien en cinquième position. Cette tempête a été exceptionnelle à cause des vents violents l'accompagnant et de l'étendu géographique de sa trajectoire: elle a fait des dégâts de Cuba jusqu'au Labrador.
  • Sur 53 ans d'archives (de 1953 à 2006), 6 des plus grosses tempêtes qu'a connu Montréal sont survenues après 1992. Ces années représentent 26% des données (de 1993 à 2006) mais ont 60% des plus importantes accumulations de neige.
  • Mars est le mois où l'on retrouve le plus de tempête parmi ce tableau (4), suivi de février (3), décembre (2) et finalement janvier (1).
« Page précédente