696 billets et 966 commentaires jusqu'à maintenant

Extinction volontaire de l'humanité

Il est possible de voir les problèmes qui affligent l'humanité comme étant le résultat de la surpopulation mondiale. Laissez-moi vous présenter les partisans de la solution la plus radicale: ne plus avoir d'enfants.

C'est ce que promouvoit le « Mouvement d'extinction volontaire de l'humanité » (The Voluntary Human Extinction Movement) qui a pour slogan Puissions-nous vivre longtemps et disparaître.

Lettres pour le VHEMT

La motivation de ce refus de procréer est:

L'extinction progressive de l'espèce humaine par l'abandon volontaire de la reproduction permettrait à la Biosphère de recouvrer une bonne santé. Le manque d'espace vital et les pénuries en ressources naturelles trouveraient leur solution si la population humaine était moins nombreuse et moins dense.

Vous pouvez voir un vidéo du porte parole du mouvement à MSNBC.

Si vous désirez avoir une discussion animée avec les matantes et les mononcles lors de votre prochain souper de famille, ou encore vous pogner avec un adéquiste, expliquez-leur qu'il ne faut pas que les Québécois fassent plus d'enfants mais, au contraire, arrêtent d'en faire et hausse l'immigration pour monter le niveau de vie global des habitants de la planète. Plaisir garanti.

3 commentaires à « Extinction volontaire de l'humanité »

  1. Bibi
    14 mars 2008 | 8:53

    Je suis bien d'accord avec vous. De toute façon nous sommes dans un monde qui est rendu complétement débile, à quoi bon donner le jour a un enfant dans un monde semblable, c'est de le mettre dans le trouble.

  2. samuel champagne
    2 avril 2008 | 16:42

    On pourra recommencer à faire des enfants lorsqu'on aura trouvé comment on fait pour remplacer les ressources qu'on peut pas recycler.

    On va devoir imposer des lois sur le recyclage et des punitions pour ceux qui le font pas, il y aura des manifs de ceux qui paient trop d'impôts mais faudra tenir le coup.

    J'aimes bien la stratégie du World future council.

    Ils ne parlent pas de réduction de la population, mais j'imagines qu'ils trouvent suffisant d'éduquer les femmes à se faire une vie professionelle plutôt que de créer une famille d'agriculteur qui dépendes des subventions ou des prix internationaux pour vivre.

  3. Ivan Champetier
    26 avril 2009 | 10:11

    Il faudra cependant avertir l'immigrant qu'il ne peut pas procréer non plus! Sinon on ne régle aucunement ce problème!En fait,il se fait de la sensibilisation a ce problème depuis déja longtemps dans plusieurs pays (Égypte,Inde,Chine,etc…)! Je vois aussi le problème de ceux qui sont d'accord pour l'extinction volontaire,a condition que ce soit le voisin! Pas si simple qu'on croie!

Réagissez