696 billets et 970 commentaires jusqu'à maintenant

Un dimanche a Kisangani

Drapeau de la République démocratique du Congo

Ce billet est le deuxième d'un collaborateur de ptaff.ca qui est présentement en République démocratique du Congo. Le lecteur pourra retrouver l'ensemble de cette série en consultant les billets portant l'étiquette congo.

Voilà donc, je me trouve maintenant à Kisangani, ville typiquement congolaise située au coeur du pays. Anciennement connue sous Stanleyville, elle a connu sans aucun doute des jours meilleurs. Je reparlerai plus en détails de la ville dans un autre billet.

Le visiteur de passage à Kisangani doit absolument participer à l'événement touristique de la semaine, j'ai nommé la traditionnelle marche du club des marcheurs de Kisangani. Club composé d'une vingtaine de membres. Quelques Canadiens, Québécois, Indiens, Sénéglais, Sud-africains, Belges et Autrichiens s'y rencontrent à chaque dimanche. Eddy notre guide Belge possède une connaissance encyclopédique de la ville, il est le guide idéal.

Au programme une marche d'une dizaine de kilomètre à travers les villages environnant Kisangani. On commence tôt, car le soleil tape fort, nous sommes a 1 degré de latitude nord . Nous quittons la ville et traversons la campagne. Le pas est vif. Plus nous nous éloignons de la ville, plus les
gens sont gentils. Nous sommes observés avec la plus grande curiosité. Un bonjour ou un djambo brise vite la tension et les sourires fusent de toute part. Ce qui frappe probablement le plus pendant cette marche est la quantité phénoménale d'enfants qui sortent de partout. Ils courent derrière nous et rient de bon coeur. Nous sentons bien que la présence d'une dizaine de blancs dans leur village va animer les conversations pendant bien des jours.

Encore une fois, il faut faire attention quand on prend des photos, parfois les gens n'aiment vraiment pas ça. Mais en choississant bien son moment, on peut faire quelques bons clichés, l'idée étant de bien respecter les gens. La caméra reste la plupart du temps dans le sac, au coeur des villages. Je n'ai donc pas de photo des albinos, ces Africains tout blancs, mais avec les traits d'Africains (bizarre!), rencontrés sur le chemin.

Un regret tout de même: de ne pas avoir apporté avec moi sur la marche mon lecteur/enregistreur mp3. Le dimanche, les gens vont a l'église et chantent! avec une église à tous les 400 m, il y a un vacarme d'enfer dans les villages. Véritable atmosphère de kermesse.

Approuvé / réprouvé (à Kisangani)

Approuvé

  1. Les enfants qui nous sourient et qui nous appellent « mzungo » (homme blanc).
  2. Les congolais avec des chandails du Canadien et des Maple leafs. On a même vu le no. 10 Flower. On espère vous envoyer des photos bientôt!
  3. La faune et la flore.

Réprouvé

  1. Les enfants qui nous disent « bonjour, donne-moi de l'argent ».
  2. Les vendeurs de diamants.
  3. La nouvelle dévastatrice de l'élimination du CH à TV5 Monde, par Céline Galipeau.

Les photos

Deux petites filles nous regardent avec une grande curiosité
Deux petites filles nous regardent avec une grande curiosité

Les chemins de la “banlieue” de Kisangani.
Les chemins de la « banlieue » de Kisangani. On se retrouve rapidement dans la brousse. Fini les voitures et le diésel, il fait bon de respirer la campagne.

Les enfants nous suivent en courant, ils semblent apprécier de voir des mzungos dans leur village.
Les enfants nous suivent en courant, ils semblent apprécier de voir des mzungos dans leur village.

Un babouin ou un singe?
Babouin? Singe? Un lecteur peut-il m'aider à identifier cet animal?

La route se transforme peu à peu en sentier.
La route se transforme peu à peu en sentier.

2 commentaires à « Un dimanche a Kisangani »

  1. de matteis
    16 novembre 2008 | 6:04

    plus de photos SVP. je cherche des photos anciennes de cette region.merci

  2. Papy
    5 août 2010 | 6:54

    C’est pour réagir sur le commentaire de la dernière photo "La route se transforme peu à peu en sentier". Cette photo est prise dans les installations des frères de scolasticat précisément dans le crale de scolasticat et non un sentier. On peut voir les pelouses sur leur marche pieds.

Réagissez