686 billets et 960 commentaires jusqu'à maintenant

Les dix événements météorologiques les plus marquants de 2007

Environnement Canada a publié aujourd'hui sa liste des 10 événements météorologiques les plus marquants de 2007 pour le Canada.

Je recopie ici la première phrase de la page:

Les Canadiennes et les Canadiens se souviendront peut-être de 2007 comme de l'année durant laquelle les changements climatiques ont commencé à se faire sérieusement sentir dans leur pays.

Ce petit tour d'horizon donne une bonne idée des effets que l'on va ressentir dans les prochaines années et de l'impact que les changements climatiques auront sur la vie réelle de la Canadienne et de son Canadien.

La liste des événements marquant pour chaque région du Canada, dont le Québec, est aussi publiée.

ptaff.ca à la Première Chaîne de Radio-Canada

Le lundi 7 janvier 2008, j'aurai l'honneur de participer à la toute première émission de Vous êtes ici, animé par Patrick Masbourian. On m'a gentiment invité pour la première entrevue d'une série nommée « entrevues hors-pistes », afin d'y discuter du refroidissement éolien et du facteur humidex.

Selon le communiqué de presse, « VOUS ÊTES ICI est une émission en résonance avec son époque conçue pour aller au-delà des idées reçus, pour aborder des points de vue singuliers, pour sortir du "prêt-à-penser", pour susciter la réflexion et pour faire des découvertes », ce qui est, vous en conviendrez, en harmonie avec l'approche du présent blogue (Hors des lieux communs), et de ptaff.ca en général.

C'est donc un rendez-vous, à la première chaîne de Radio-Canada le lundi le 7 janvier, autour de 20h40 m'a-t-on confié. Ma chaude voix sera radiodiffusée pendant 10 minutes d'un océan à l'autre!

Mise à jour 1. Il est possible d'écouter en ligne la Première Chaîne de Radio-Canada dans le format libre Ogg Vorbis.

Mise à jour 2.5: Le reportage est maintenant en ligne sur le site de Vous êtes ici.

Mise à jour 2. Encore une petite pièce de circonstance! Indice pour le lecteur perplexe: quand est-ce que l'on va se revoir?

Mon poinsettia et moi

Je n'ai pas jetté mon poinsettia, plante officielle du temps des fêtes, au même moment que le sapin de Noël l'an dernier. Je l'ai laissé parmi les autres plantes. Je voulais voir ce qui allait lui arriver.

Mon poinsettia

Surprise, mon poinsettia a passé à travers et a continué à fixer du carbone tout au long de l'année. Au début décembre, il commençait même à reprendre de la vigueur et m'a offert quelque feuilles rouges.

Il est moins beau que ceux vendus dans les épiceries en ce moment, c'est certain. Mais il n'y a eu aucun transport d'impliqué pour amener mon poinsettia chez moi cette année. Pourquoi consommer une plante à chaque année lorsque je peux n'en utiliser qu'une seule? Ai-je à ce point besoin de cet espace autour des autres plantes?

Ça ne fera plus tellement temps des fêtes s'il (elle?) est là à l'année par contre. J'ai remedié à ça en lui enlevant sont cache-pot vert-rouge au mois de janvier. Non mais, j'en ai-tu de l'imagination rien qu'un peu?

Cher poinsettia, ça fait 1 an que nous avons une relation et je voudrais souligner que je t'apprécie toute l'année, même si je ne te regarde que vers la fin décembre.

Mise à jour (23 janvier 2008): J'ai été obligé de jeter mon poinsettia. Il y avait plein de mouches minuscules qui nichaient dessus. Je vais en acquérir un autre en décembre prochain faut croire.

La fumée de cigarette et la pression partielle

Vous avez eu des amis à la maison, ça a fêté fort. Le balcon, si balcon il y a, est trop petit et/ou ça ne vous tente pas d'envoyer tous les fumeurs dehors.

Résultat, le lendemain sa sent la cigarette en cibole dans la place. Comment faire pour vous débarasser de l'odeur?

La nature, c'est bien connu, cherche à établir l'équilibre. Peut-être peut-elle nous aider un peu?

En créant un canal de communication pour l'air entre l'extérieur et l'intérieur de la maison, en ouvrant une fenêtre de 1 millimètre par exemple, la pression partielle de la fumée cherchera à être la même à l'intérieur qu'à l'extérieur de la maison. Lorsque cet équilibre sera atteint, il n'y aura plus d'odeur de cigarette à l'intérieur parce qu'il est certain que vous ne pourrez mettre suffisament de fumée dehors pour que ça sente là aussi.

Une fenêtre ouverte

Grosse nouvelle me direz-vous, si on ouvre une fenêtre ça va moins sentir la fumée… Je sais, ce n'est pas un scoop, mais là où, personnellement, je trouve ça intéressant, c'est que l'on n'est pas obligé d'ouvrir la fenêtre d'un pied et demi et que toute la fumée va éventuellement sortir. En n'étant pas trop pressé, une ouverture de 1 mm va nous amener à nos fins.

Cette règle, tant qu'il n'y a pas de réaction chimique, s'applique à tous les gaz (ou odeur). Vous pourrez lui trouver d'autres applications, je n'en doute pas un instant.

Allez, je vous laisse, encore une fois, sur une toune tout à fait à propos, une fenêtre ouverte de Pauline Ester interprété par nul autre que cabrel62160.

De l'eau embouteillée en France, vendue au Québec

J'attendais un ami sur le bord de la rue hier et, le party de bureau de la veille me causant une certaine déshydratation, je décidais d'aller m'acheter une bouteille d'eau au dépanneur juste à côté.

Le dîner de mon party de bureau avait l'environnement comme thématique. Une idée géniale avait germé dans l'esprit des organisateurs: acheter tous les ingrédients du repas dans un rayon de 500 km autour de Montréal. Il y a un mot pour ça: localvore. À part quelques exceptions, il est impossible d'avoir des patates du Québec après la mi-octobre, la mission a été accomplie. Le repas était excellent!

C'est donc avec cette expérience toute récente que je me retrouve au dépanneur à magasiner une bouteille d'eau. Je prends la première du bord, celle-là plus en évidence, et je regarde d'où provient l'eau de la bouteille. Stupeur. Elle vient de France.

Evian, Eau de Source Naturelle Des Alpes Françaises

Arrêtons-nous un instant pour mettre en perspective cette découverte. Il y a une compagnie qui, en France, embouteille de l'eau, la met dans un camion, puis dans un bateau, puis dans un camion et vient la vendre… chez nous! Ils ont le front de venir nous vendre de l'eau française à nous, royaume de l'eau douce sur la planète! Et ça marche! Il y a vraiment quelque chose que je ne saisis pas.

Cette aberration me met hors de moi pour plusieurs raisons, chacune étant suffisante. Niveau environnemental: l'eau embouteillée en France est transportée sur plus de 5000 km pour être vendue au dépanneur du coin à Montréal. Niveau économique: comment se fait-il que l'eau embouteillée en France puisse être compétitive avec celle que nous avons ici? Ma fibre nationale résonne: comment se fait-il que l'on soit obligé de prendre notre eau douce en France, ou de n'importe quel autre pays en fait? Sommes-nous pauvres en eau douce à ce point? L'image que j'ai du Québec n'est-elle pas celle d'un pays de lacs et de rivières?

Selon l'Atlas du Canada, « les cours d'eau canadiens déversent près de 9 % des ressources en eau renouvelables de la planète ». Le Québec possède 20% de cette eau douce. Environ 1% de l'eau douce de la planète est sur le territoire du Québec et nous représentons 0,1 % de la population mondiale.

Comment se fait-il, en considérant ces chiffres, que l'on puisse acheter de l'eau douce ayant traversé un océan avant de se rendre sur nos tablettes? Comment se fait-il que nous achetions ces produits? Je ne vois qu'une réponse possible: nous ignorons d'où nous vient cette eau, ou plutôt nous ne pensons pas aux considérations qu'implique la consommation de cette eau.

Ce laxisme sur l'importance de nos choix lors de l'achat de nos produits n'est pas sans conséquence. L'exploitation myope des ressources naturelles a un coût. Ce coût commence globalement à se faire sentir, et très sérieusement, au niveau environnemental, mais la prise de conscience n'est pas encore suffisamment forte pour avoir un effet marqué sur nos habitudes de vie.

Le jour où la possession d'un VUS sera considérée comme une honte, que « plus gros » ne sera plus synonyme de richesse, mais bien de vulgarité, que les marques de commerce, comme Evian, devront abdiquer devant la logique, ce jour-là, oui, le monde aura changé. Espérons seulement que ce ne soit pas trop tard.

Note: l'équipe de ptaff.ca s'abreuve avec l'eau du St-Laurent, le fleuve aux grandes eaux, et elle en est fière.

Eau du St-Laurent dans un verre du Real Villeray Ultimate Club

Montréal, tempête du 16 décembre 2007

On ne réalise pas toujours la signification réelle des informations météorologiques qui nous sont données. Comparons, pour le plaisir, ce que donne une image radar avec ce qu'il y a sur le terrain.

L'image radar de Montréal pour le 16 décembre 2007 à 16 UTC (11h, heure locale):

Image du radar de McGill pour le 16 décembre 2007 à 16 UTC

Toute suite après cette saisie d'écran, j'ai mis ma tuque, mes combines et mes bottes, et je suis allé faire une petite virée dans Villeray. Cliquez sur la photo pour l'avoir en plus haute résolution.


Premier arrêt, coin De Gaspé—Villeray, regardant Villeray dans la direction ouest. Le feu de circulation rouge que l'on distingue au loin est à environ 150 mètres. Le traîneau semble un véhicule particulièrement adaptée pour ces circonstances.


Deuxième arrêt, coin Villeray—St-Laurent, en regardant vers St-Laurent dans la direction nord. Remarque: les automobilistes passent quand même sur les lumières jaunes, même avec une visibilité pratiquement nulle et une adhérence vraiment en-dessous de la normale. Un manque de respect des éléments selon moi.


En plein milieu du parc Jarry. Ça ne paraît peut-être pas, mais c'est une photographie du champ centre d'un des terrains de baseball.


Vaillant tracteur qui déblait le chemin. Ça fait plutôt penser à quelqu'un qui essaierait d'écoper un lac avec une tasse, mais ça va toujours leur faire ça de moins à souffler.


Mise à jour: il a neigé aussi à Québec!

Soleil: flux solaire théorique maintenant affiché

En été, les journées sont non seulement plus longues, mais le soleil est également « plus fort ».

C'est ce que je voulais illustrer, ou plutôt chiffrer, en ajoutant le graphique du flux solaire maximal théorique quotidien parmi les graphiques produits sur la page de ptaff.ca consacrée au Soleil. Ce graphique présente l'énergie reçue lorsque le soleil est à son plus haut dans un ciel sans nuage.

C'est un calcul théorique, la formule provient de la librairie logicielle de physique d'Environnement Canada. Information prise, ces renseignements sont du domaine public, le soleil n'appartient à personne, j'en ai profité pour libérer ce code. Il peut être trouvé sur la page de mon ami finlandais Henrik Härkönen, un des milliers de contributeurs du code permettant de réaliser ptaff.ca.

L'unité du flux solaire est le Watt/m2, c'est à dire une quantité d'énergie par unité de surface. Lorsque le soleil est « fort », c'est parce qu'il y a beaucoup d'énergie qui nous arrive en plein visage. Lorsque l'on brûle du papier à l'aide d'une loupe, on concentre les rayons reçu du soleil sur une surface plus petite, d'où l'augmentation de l'énergie par unité de surface.

Rêvons un peu, le solstice d'hiver approche, quelle quantité d'energie recevrait-on si on était à Rio de Janeiro au lieu de Montréal. Environ 1150 Watt/m2 au lieu des 380 de Montréal. Trois fois plus d'énergie! Et il y a du soleil 13 heures par jour, au lieu des 8 heures et quelques de Montréal!

Flux solaire maximal, comparaison entre Montréal et Rio de Janeiro

Ça donne le goût d'aller dans le sud. L'hémisphère bien sûr, pas la direction.

Je vous laisse sur le vidéoclip de Laurent Voulzy, le soleil donne, toune parue lorsque j'avais 10 ans et que dont j'ai retenue le titre, preuve d'un intérêt précoce pour cette étoile.

Environnement Canada: fil RSS des prévisions météorologiques

Environnement Canada offre maintenant un fil RSS pour les informations météorologiques. Ce fil RSS convoie les:
*Conditions actuelles;
*Prévisions météorologiques (jour 1 à 5);
*Avertissements météorologiques.

Prévision météorologique d’Environnement Canada pour Villeray

Par exemple, dans mon agrégateur le fil RSS d'Environnement Canada pour Villeray me raconte la chose suivante:

AVERTISSEMENT DE POUDRERIE MAINTENU, Montréal
Date:15 décembre, 2007 04:42 am

Le public de la région concernée doit porter une attention particulière aux conditions météorologiques potentiellement dangereuses et prendre les mesures de sécurité qui s'imposent. Émis à: 04h43 HNE samedi 15 décembre 2007

La technologie du fil RSS est tout à fait adaptée à ce type d'information. Elle est produite sur une base régulière et il y a de l'information dans l'historique des changements, ce qui est impossible à conserver avec un rafraîchissement d'une page web.

On peut toutefois se demander pourquoi Environnement Canada n'a pas choisi d'implémenter, tant qu'à faire, le standard GeoRSS qui permet de référencer géographiquement les fils RSS. Il serait par exemple possible d'avoir une requête qui va chercher tous les fils RSS situés dans un rayon de 100 km autour de Villeray. Ou encore toutes les prévisions météorologiques pour une province. Tous les avertissements pour une région. Ou encore une extension Firefox qui donne les prévisions météos pour les pages web utilisant les microformats pour la position latitude/longitude du site.

Peut-être pour une prochaine version du fil RSS?

Merci à Alexandre Leroux pour m'avoir appris l'existence de GeoRSS.

Lettre ouverte aux poursuivants de QuebecTorrent

Chers ayants-droit,

Je vous écris en réaction à la requête que vous avez déposée en Cour supérieure du Québec le 26 novembre 2007, requête exigeant l'arrêt des opérations du site web QuebecTorrent: http://www.quebectorrent.com/ . Votre poursuite se base, je crois, sur la prétention de l'illégalité de la diffusion des fichiers de type torrent permettant de télécharger sur internet des oeuvres protégées par le droit d'auteur.

Votre industrie n'a, au cours des dernières années, utilisé la technologie qu'à des fins de consolidation de votre modèle de revenus. Vous n'avez pas essayé de développer une autre manière de produire ou de diffuser la culture. Cette attitude de votre part a eu 2 effets.

Premièrement, il est très difficile pour les créateurs de produire hors du modèle que vous défendez. En effet, votre main mise sur les productions culturelles et les moyens de diffusion inhibe la majorité des autres manières de créer. Les programmes de subvention et les prévisions de revenus des oeuvres culturelles sont basés sur votre modèle. Or, il y a tout à penser qu'une partie des créations n'ont pas un besoin impératif de cette manière de faire. Vous aviez, et avez toujours, les leviers nécessaires pour expérimenter d'autres modes qui favoriseraient la culture. Votre industrie telle qu'elle existe en ce moment s'en trouverait, il est certain, profondément changée, mais le statu quo n'est pas une option, et vous en êtes conscients.

D'autre part, pendant que vous essayiez de contrôler la technologie, d'autres individus et entreprises ont appris à la domestiquer pour en faire non seulement un outil de diffusion, mais aussi de création, plus convivial. QuebecTorrent est un de ces moyens que vous attaquez en justice. Peu importe le résultat de cette poursuite, un fait demeure, votre conception de la création et de la diffusion est déphasée par rapport à la réalité. D'autres moyens existent et vous devriez apprendre à les domestiquer plutôt que de tenter de les annihiler.

Vous n'avez tenté de voir dans la technologie qu'un prolongement des façons de faire de votre industrie. Or, celle-ci est basée sur un médium physique qui, que vous le vouliez ou non, n'est plus aujourd'hui un incontournable de diffusion de la culture.

Ce n'est pas en utilisant des termes comme « pirate » et « vol » que vous pouvez justifier votre comportement. Essayez de penser un peu plus « culture » et moins « industrie ». Vous y trouverez là les pistes de votre salut.

Sincèrement,

Miguel Tremblay
Physicien
//ptaff.ca/miguel/

2008: Année internationale de la patate

Si l'ONU avait décrété 2005 l'année internationale de la physique, 2008 sera l'année internationale de la patate.

Des patates!

Humble tubercule, la patate aura marqué notre imaginaire de plus d'une façon. Nous n'avons qu'à penser aux chansons Les petites patates d'Oscar Thiffault, Les patates de Mononc' Serge, ou encore plus récemment à Danse la poutine d'Omnikron.

J'en oublie?

Page suivante »