641 billets et 927 commentaires jusqu'à maintenant

Faut pas lâcher

Il y a quelques années, je suis tombé sur mon mémoire de maîtrise. Je l'ai ouvert et j'ai lu quelques paragraphes. La honte. C'était mal écrit, vraiment, je trouvais ça déplorable.

J'ignorais, à ce moment, que ptaff.ca allait survenir dans ma vie et que j'allais écrire et publier des centaines de texte par la suite. Ça permet de polir son style et d'en améliorer la qualité.

Je vous invite à écouter Ira Glass. Il souligne la distance qu'il y a entre ce que nous sommes personnellement capable de produire, et sur l'expertise de notre sens critique lorsque nous l'appliquons à notre propre production. En résumé, on a un oeil suffisamment exercé pour savoir que ce que nous produisons n'est pas à la hauteur de ce qui pourrait être fait.

Comment faire pour amoindrir cette distance? En buchant le jeune, en buchant sans relâche.

Via Nicolas Langelier

Je suis riche

Quand j'étais jeune, mon grand-père me disait qu'une personne riche, ce n'était pas quelqu'un qui a plein d'affaires, mais quelqu'un qui a une piastre dans ses poches et qui peut dire: « c'est peut-être juste une piastre, mais cette piastre-là, elle est moi, y a personne qui peut venir la réclamer parce que je lui dois ».

20 piastres à moi

Eh bien grand-père, toi qui dois sûrement être abonné à mon fil RSS de là-haut, voilà, c'est fait. Depuis mercredi dernier, j'ai un 20 piastres (j'ai ajusté en dollars constant) dans mes poches que personne ne peut venir me le réclamer.

Depuis mercredi dernier, je suis riche.

Nouvelles de la planète lisse

Steve Proulx dans un billet sur le site du Voir où il est question de l'essai Flat Earth News:

L’essence du journalisme moderne serait désormais la « mise en forme rapide de contenus de seconde main, conçus pour servir les intérêts politiques et commerciaux de ceux qui le fournissent. »

Paradoxalement, ou plutôt juste à propos, il ne fait que citer ce qu'il a lu sur un autre billet dans la blogosphère. Sans ajout d'information ou réflexion. Le titre du billet est Lu et vu cette semaine, peut-être que ceci explique cela.

Ce traitement de l'information, où les journalistes ne servent essentiellement que de courroie de transmission, me rappelle un billet écrit l'an dernier: La caisse de résonance médiatique.

Publiez!

Steve Proulx s'interroge, il croit qu'il y a trop de blogues.

Le blogue. Le blogue est un décloisonnement des formats d'expressions. Ce concept ne doit pas être réduit à sa popularité instantannée. C'est une opportunité qu'il faut saisir et explorer dans toutes ses ramifications.

Publiez! Le jugement humain saura bien séparer le bon grain de l'ivraie.

Coup de pouce de Science! On blogue

Dans le cadre de la session Implication des scientifiques dans les processus de décision du prochain congrès de la Société canadienne de météorologie et d'océanographie, j'ai contacté certains membres de la blogosphère scientifique du Canada, sollicitant leur aide pour rejoindre des scientifiques d'horizons le plus diversifié possible.

L'appel a été entendu par Mario Tessier auteur de Science! On blogue - culture.

Vous pouvez aussi consulter le premier billet sur ce sujet.

La nouvelle loi sur le droit d'auteur au Canada, où est la couverture francophone?

Le 13 décembre 2007, le ministre de l'industrie du Canada Jim Prentice devait introduire une nouvelle loi sur le droit d'auteur au Canada.

Suite à une série de moyens de pression sur le ministre (voir ce vidéo sur YouTube), ce projet n'a pas été déposé en chambre. Cette pression a essentiellement pour origine le juriste Michael Geist, professeur à l'Université d'Ottawa. Michael Geist a publié une série de billets sur son blogue expliquant les enjeux reliés à ce projet de loi et à l'impact qu'il aura sur les Canadiens.

Par la suite, la blogosphère du Canada anglais a emboîté le pas:
* Boing Boing (Cory Doctorow est Canadien);
* Sam Trosow, professeur à la Faculté de droit de l'université Western Ontario;
* rabble.ca, un collectif de journalistes, d'écrivains, d'artistes et d'activistes Canadiens;
* Galacticast (excellent vidéo);
* Digital Copyright Canada;
* Rod Templeton (un geek de Vancouver);
* Open Source Video (encore quelqu'un qui parle de liberté en manoeuvrant un Mac…);
* etc.

Il y en a encore des dizaines de blogues anglophones qui parlent de ce sujet, mais je vais m'arrêter ici.

Les anciens médias en ont ensuite parlé. Tous les grands médias anglophones du Canada ont un ou plusieurs articles qui en parlent:
* CBC (Search Engine, The Hour, The National);
* Toronto Star, où Michael Geist tient une chronique hebdomadaire;
* The Financial Post;
* The Gazette;
* The Globe and Mail (abonnement requis, mais le titre illustre de quoi il est question);

Dans le ROC, il est clair que la nouvelle loi sur le droit d'auteur est un événement médiatique qui a commencé dans la blogosphère et qui a ensuite trouvé echo dans les anciens médias.

Que se passe-t-il durant ce temps au Québec? Vraiment, vraiment pas grand chose.

La blogosphère est pratiquement absente de ce débat. En tout, j'ai trouvé 4 blogues qui en parlent:
* Étienne Goyer (blogue, courrier du lecteur du Devoir);
* Nicolas Langelier;
* CultureLibre.ca;
* IM2 | OQP (qui répertorie essentiellement des liens);
* Nelson Dumais.

5 billets en tout et pour tout. Et il y a Nelson Dumais là-dedans, alors qu'il devrait probablement être dans la catégorie des anciens médias… Où sont les autres?

Dans les anciens médias?
* 2 articles d'André Brunet dans La Presse (article 1, article 2);
* Un article de la Presse Canadienne parue dans le journal du Devoir;

Je n'ai rien trouvé sur le site de Radio-Canada, ni ailleurs sur les sites des grands médias.

Il y a peut-être des billets ou des articles qui ont échappé à mes recherches, mais il est clair que l'ampleur de la couverture est d'au moins un ordre de grandeur plus grand dans le Canada anglais que du côté francophone. Qu'est-ce qui peut bien expliquer cela?

Il ne faut pas s'attendre à ce que les grands groupes de presse québécois parlent spontanément des enjeux de cette nouvelle loi. Ils sont souvent eux-mêmes reliés à des groupes d'ayant-droits (Quebecor, GESCA, Transcontinental) qui seraient monétairement avantagés par un durcissement de la loi sur le droit d'auteur et par l'effritement du bien commun. De plus, les enjeux technologiques sont perçus comme peu vendeurs, parce que trop complexes probablement. Ils n'ont pas réagi lors de l'utilisation du vote électronique qui s'attaque aux fondements même de la démocratie au Québec, il ne faut pas s'attendre à mieux dans ce cas-ci.

Reste donc la blogosphère. Lors de la prise de position frivole de l'ADISQ, la blogosphère québécoise a été prompte à réagir. Que se passe-t-il donc dans le débat sur la nouvelle loi sur le droit d'auteur pour qu'il passe presque inaperçu? Est-ce parce que le porte parole, Michael Geist, est un anglophone et qu'il n'existe pas de juriste québécois qui s'occupe publiquement de ces questions?

Je l'ignore mais j'espère que la blogosphère québécoise va réagir, il n'y a pas de raison que ce ne soit que le Canada anglais qui mène seul le combat.

Ma mère est une pirate

J'ai écris dernièrement que ma mère n'est pas une pirate. À ma grande tristesse j'ai appris que, finalement, oui ma mère est elle aussi une pirate.

Pourquoi ma mère est aussi une pirate? Parce qu'il est illégal au Canada d'enregistrer une émission de télévision avec un magnétoscope.

Êtes-vous surpris? Pour moi c'est toute une nouvelle en tout cas. On est comme plus de monde, tout d'un coup, à s'être transformé en pirate, n'est-ce pas?

Congrès de la SCMO 2007

J'arrive tout juste du congrès de la Société de météorologie et d'océanographie qui se tenait du 28 mai au 1 juin 2007 à St-John’s, Terre-Neuve-et-Labrador. Il s'agit d'un rendez-vous annuel où sont présentés les derniers résultats des scientifiques Canadiens dans les domaines de la météorologie, de la climatologie et de l'océanagraphie. Cette année, plus de 1000 scientifiques, dont moi, étaient rassemblés pour ce congrès.

Iceberg vue de Signal Hill à St-John’s

Je publierai dans les prochains jour des billets à propos de quelques présentations auxquelles j'ai assistées.

Si j'ai une seule impression à rapporter concernant mon expérience là-bas, c'est que notre planète est scrutée, plus que jamais dans notre histoire, et que le Canada possède un bassin plus qu'impressionnant de scientifiques se consacrant à cette tâche. Nous avons des spécialistes qui analysent les données, les instruments d'observations et leurs significations.

En aucun cas nous ne pourront prétendre que nous ignorons ce qui se passe. Universtaires, instituts scientifques et ministères du gouvernement produisent une multitude d'études s'y consacrant. Ça fait beaucoup de connaissances au pied carré, même dans toute l'immensitude du Canada.

HDLC maintenant sur Wordpress

L'engin derrière le blogue Hors des lieux communs est passé de b2evolution à Wordpress. Un module anti-spam avec une efficacité raisonnable est maintenant activé, fonctionnalité fort déficiente sous b2evolution qui nous avait forcé à fermer les commentaires.

Les lecteurs de HDLC pourront donc dès aujourd'hui écrire des commentaires et des trackbacks sur les billets publiés, passés et à venir.

Les hyperliens et fils RSS demeurent les mêmes, malgré le changement de moteur de publication, car les URLs sympas ne changent pas.

Note: Billet écrit à quatre mains en collaboration avec l'édimestre.

Un nouveau nom pour le blogue de ptaff.ca

Le blogue de ptaff.ca se nommait, jusqu'à aujourd'hui, « Opinions », faute de mieux.

Nous le rebaptisons « Hors des lieux communs ».

Le « lieu commun » dans le sens « d'une idée reçu par tous », trop souvent exploité puisqu'il permet d'asseoir une argumentation menant à de fausses conclusions, le tout basé sur des assises peu solides et souvent factices. Le blogue « Hors des lieux communs » sert à l'approfondissement d'idées nouvelles, à la publication de réflexions inédites ou encore d'informations étonnantes.

Le but de nos publications n'est ni le divertissement ni la légèreté, il existe suffisament de médiums qui pour véhiculer ces messages. En conséquence, la longueur d'un article n'est pas pour nous un critère.

Bref, un blogue correspondant à la finalité de ptaff.ca:
inédit et de qualité.

« Page précédentePage suivante »
  •  

    Voir tous les tags
  • Nous suivre

  • Meta